Rebecca Mbithi

Kenya : Family Bank reçoit l’approbation de la CMA pour émettre une obligation de 8 milliards de shillings

Family Bank a reçu l’approbation formelle de l’Autorité des marchés des capitaux pour lever jusqu’à 8 milliards de shillings afin de renforcer sa base de capital et de soutenir les prêts.

L’obligation sera échelonnée via un Medium Term Note (MTN) multidevises.

La Banque vise à lever 4 milliards de shillings dans sa première tranche, le solde devant être levé au cours des cinq prochaines années en plusieurs tranches.

La PDG de Family Bank, Rebbeca Mbithi, a déclaré qu’elle positionnait le prêteur pour la deuxième phase de croissance conformément à la stratégie 2020-2024 ancrée sur la croissance et la stabilité.

« Grâce à cette levée de capitaux, la banque envisage de renforcer sa base de capital pour soutenir les prêts aux micro, petites et moyennes entreprises et investir massivement dans les infrastructures technologiques tout en diversifiant nos offres de produits et de marchés », a déclaré Mbithi.

Cette émission intervient après que la banque a racheté avec succès son billet à moyen terme de cinq ans et demi (5 ans et demi) d’une valeur de 2,0188 milliards de shillings le 19 avril.

Les principaux conseillers en transaction pour l’obligation sont NCBA Investment Bank et Gengis Capital, PricewaterhouseCoopers (PwC) en tant que comptables déclarants.

MTC Trust et Corporate Services Limited sont les fiduciaires des billets, Mboya Wangong’u & Waiyaki Advocates en tant que conseillers juridiques et Tim-Sky Media Services en tant que consultants en relations publiques et médias.

La caution sera publiée pendant 10 jours.

Family Bank a été sur une trajectoire de croissance ces derniers temps, passant de pertes à une croissance des bénéfices bruts et nets au cours des cinq derniers exercices.

Ses revenus bruts ont augmenté à un taux de croissance annuel composé de 21,3 % de 2016 à 2020.

Les revenus d’intérêts continuent d’être la principale source de revenus de la Banque, contribuant en moyenne à 77 % du revenu total au cours des cinq dernières années.

Il y a également eu une augmentation impressionnante des revenus non financés, qui ont augmenté d’un taux de croissance annuel composé de 4,9% au cours des cinq derniers exercices, passant de 2,1 milliards de shillings en 2017 à 2,6 milliards de shillings en 2020.

La croissance est principalement attribuable à une augmentation significative des revenus de négociation de devises et des frais et commissions sur les prêts et avances.

Du côté du bilan, le prêteur a enregistré une croissance impressionnante de l’actif total à un taux de croissance annuel composé de 6,9 ​​%, des dépôts de la clientèle à 13,9 %, des fonds des actionnaires à 1,3 % et des prêts et avances à 3,1 % au cours du passé. cinq exercices au cours de la période 2016 à 2020.

« Nous sommes confiants dans la trajectoire de croissance ascendante de la banque, non seulement grâce à notre solidité financière, à notre empreinte en tant que quatrième banque du Kenya en termes de réseau d’agences, mais également à la compétence du conseil d’administration, de la direction et du personnel. » Mbithi

Author: Damien